notre approche     nos offres      notre méthode       contact      notre blog

Pourquoi communiquer avec des portraits en noir et blanc n’est pas une bonne idée

Les portraits en noir et blanc promènent, tout comme la fameuse petite robe noire, un tas de croyances qui nous parlent d’intemporalité, de chic, de luxe et de bon goût. Ils font partie “des intouchables”.
En noir et blanc, on pense masquer des imperfections, on ne prend pas de risque, on garde un certain recul en montrant de nous une image travaillée, lissée souvent sophistiquée.
Le noir et blanc passe partout, il va à tout le monde, du moins c’est ce que l’on tente de nous faire croire.

Il est souvent plus facile de rester consensuel, de suivre le mouvement, mais vous, êtes-vous certain d’être en adéquation avec les messages que véhiculent un portrait noir et blanc ?
Le vrai luxe ne passe pas par le noir, mais par votre propre essence, celle qui vous correspond, à vous et personne d’autre. En épousant le noir et blanc, vous vous éloignez pour la majorité d’entre vous de votre propre rayonnement, vous éteignez votre flamme intérieure et ternissez ce qui vous ensoleille.
Le noir et le blanc contrairement aux idées reçues illuminent peu de monde.

Avant on faisait des portraits en noir et blanc, mais ça, c’était avant !

Les portraits noir et blanc, c’est avant tout un mythe, celui du studio Harcourt fondé en 1934, une évocation de superbes images, une parfaite constance, une magie intemporelle.
Les portraits Harcourt, un exercice auquel une multitude de photographes se sont prêtés avec respect d’une lumière identique, des projecteurs latéraux et un clair-obscur sur fond gris, un monde dans lequel glamour rime avec toujours !

De Dietrich à Michèle Morgan, aujourd’hui Monica Belluci , Jean Dujardin et tant d’autres … tous forment une galerie de portraits à l’harmonie parfaite.
Le syndrome Harcourt aussi enchanteur soit-il, est un art a lui seul composé de magnifiques tableaux, un parti-pris, une façon de voir, mais ce n’est pas la vraie vie.

“Le courage, c’est d’être vous même, chaque jour dans un monde qui vous dit d’être quelqu’un d’autre”. Franck Nicolas

Les photos noir et blanc sont aux photos de portrait ce que la petite robe noire est à la mode. Beaucoup d’a priori et une invitation à rentrer dans un moule, celui du conventionnel, mais Vous, où êtes-vous dans tout cela ? Vous avez disparu !
Voilà pourquoi, dans la majorité des cas, communiquer aujourd’hui, avec des portraits de vous en noir et blanc, est une erreur.

L’univers du digital est rapide, plein de vie, vous avez peu de temps pour capter l’attention et vous faire remarquer, ne masquer pas ce qui vous différencie et vous révèle !

En noir et blanc, vous devenez gris, c’est un peu comme éteindre la lumière, cacher toutes vos belles tonalités, vos nuances, c’est à dire tout ce qui vous anime vraiment.

Catherine de Vaucelles